Escapades

Dans un rayon d'une petite heure de route, la majorité des sites incontournables de Bourgogne sont accessibles. En outre, sur le parcours vers ces destinations choisies, nombre de petites escales dans des villages pittoresques se proposent.

Beaune. Sur la route des Grands Vins, à travers les vignes et les villages comme Montrachet, Meursault, Pommard, apparaît la vieille cité romantique, ceinte de remparts. L' Hôtel-Dieu, fondé en 1443, devenu Hospices de Beaune à la Révolution est une merveille de l'art burgundo-flammand.

Dijon. La capitale de la Bourgogne d'hier et d'aujourd'hui elle est la fière héritière d' un fabuleux patrimoine historique et architectural. L' influence des Ducs de Bourgogne fut décisive pour l'essor culturel et fastueux de la cité. Baptisée la ville aux cent clochers sous l'Ancien Régime, marquée par les styles de toutes les époques, Dijon est une véritable ville-musée. Le musée des Beaux Arts créé en 1799, installé dans l'ancien Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne est l'un des plus importants de France. Les Halles d'une architecture métallique, construites en 1875, sont inscrites aux Monuments de France. La Foire internationale et gastronomique se tient chaque année à Dijon.




Tournus. La charmante cité s'étire le long de la Saône. L'abbatiale Saint-Philibert constitue l'un des témoins majeurs du premier art roman en France.


 




Cluny. Au Moyen Age, la cité fut l'un des hauts lieux du renouveau monastique et humaniste en Occident, l'abbaye fut le foyer de la réformation de la règle bénédictine. En grande partie bâtie au XIe siècle, elle fut la plus vaste église de la chrétienté avant la construction de Saint Pierre de Rome au XVIe siècle. Aujourd'hui, quelques chefs-d'oeuvre de sculpture donnent une idée de la splendeur des lieux partiellement saccagés à la Révolution.

Cormatin. Un château conçu sous Henri IV, transformé sous Louis XIV, il a des allures royales, ses jardins fleuris, son parc sont une délicieuse expression de la Bourgogne.


Autun. A la porte du Parc Naturel du Morvan se situe l'ancienne ville fortifiée de l'Empereur Auguste, fondée au 1er siècle avant J.-C. , elle remplacera la capitale des Eduens de Bibracte. Des monuments comme le théâtre témoignent de la prospérité de cette époque gallo-romaine. Le tympan du portail de la cathédrale Saint-Lazare compte parmi les chefs-d'oeuvre de la sculpture romaine. Au musée Rolin, l'archéologie gallo-romaine est admirablement représentée.

 

Paray-le-Monial. La basilique est le plus bel exemple conservé de l'architecture clunisienne.





La Rochepot. Sur le piton de la Roche-Nolay se dresse féeriquement le château dans son écrin de verdure. Maintes fois remanié, il conserve un charme particulier.

Fontenay. L'abbaye, tapie dans un vallon solitaire, elle donne l'image parfaite et grandiose d' un monastère cistercien du XIIe siècle. Elle fut fondée par Bernard de Clairvaux en 1118, la vie monastique prit fin à la Révolution. Elle appartient au Patrimoine Culturel de l'Unesco.